Mon Parcours

Ma première aventure? Pointer le bout de mon nez sur les terres Bretonnes, lors du printemps 1987. Et cela n’est que le début de mes aventures…

Après avoir voulu être à tour de rôle « masseuse du dos des gens » de mes 3 à 6 ans, maîtresse d’école de mes 6 à 8 ans, puis vétérinaire, sage-femme et kinésithérapeute au cours du collège, kinésiologue au lycée, c’est tout naturellement que j’ai obtenu en 2010…  un diplôme d’état d’infirmière! Ben oui, logique, non?

Après avoir vécu des aventures diverses et variées au cours de mon enfance et de mon adolescence (la famille, faire du vélo sans les roulettes, le deuil, l’école, aller chercher le pain toute seule, la violence, les amis, être grande sœur, l’amour et j’en passe…), je décide après le bac de faire l’expérience du monde du travail. Je commence par faire de l’aide aux devoirs, du baby sitting, puis je me rapproche un peu plus de mon futur métier en découvrant le métier d’agent de service hospitalier, puis encore un peu plus en tant qu’aide soignante pendant mes études.

Et puis ça y est, j’y suis. 1er Décembre 2010. Mon premier jour, mon  premier poste en tant qu’infirmière. 6h du matin, j’ai les jambes un peu tremblantes, l’estomac un peu noué aussi, mais excitée comme une puce à l’idée de cette nouvelle aventure qui s’annonce. Et pas n’importe laquelle! Infirmière en service de médecine – soins palliatifs. Je prends une profonde inspiration, j’enfile mon manteau, mon écharpe, je suis prête!! J’ouvre la porte. 30 centimètres de neige. Aïe… Pas de transport en commun. Ouch… J’étais loin de me douter à ce moment là que le reste de ma journée serait encore plus pimentée et je ne vous parle pas des 3 années qui ont suivi!

3 ans où j’ai vécu à 3000 km/h, dans un tourbillon mêlant une multitudes d’émotions, des joies, des rencontres, des déceptions, des surprises (bonnes comme mauvaises), des colères, des partages, des apprentissages, des frustrations, des rires, des larmes, des rebondissements… A cette tornade s’ajoute la pression de la hiérarchie et une écoute inexistante, le manque de matériel et de temps avec les patients, le rythme fou des horaires en 12 heures (minimum, car on sait quand on commence pas toujours quand on fini…), le travail de jour puis celui de nuit (où parfois on ne voit quasiment pas la lumière du jour en 72h l’hiver)… et j’en passe!

Bref…. il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour faire… un burn-out.  N’ayant pas écouté les alertes de mon corps, qui étaient plus que flagrantes, un matin il m’a dit: GAME OVER.

J’accuse le coup. Et je pars pendant un an dans une nouvelle aventure: Moi! Qui suis-je vraiment? Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi? Pourquoi et comment j’en suis arrivée là?

Forte de cette année enrichissante, je décide d’accompagner les gens autrement. Je me forme au coaching en amincissement, au soin énergétique Access Bars Consciouness et à la kinésiologie plus spécialement le Touch For Health (la santé par le toucher), afin de voir la personne dans sa globalité (le corps, l’émotionnel, l’énergie, l’environnement…).

3 nouvelles années où j’ai énormément appris, pris des « gadins »,  grandi, évolué… et au bout des quelles j’ai eu envie d’explorer d’avantage la kinésiologie et par la même occasion réaliser mon rêve d’adolescente: être kinésiologue!

Mes aventures ne vont sûrement pas s’arrêter là, car des envies, des rêves j’en ai plein la tête, et mon désir le plus profond est de leur donner vie!

Sandrine

 

DSC05912